Phèdre





Auteur : Jean Racine
Edition : folio
Genre : Théâtre
Année de publication : 2015
Nombre de page : 160

Synopsis



Phèdre se découvre un amour en la personne d'Hippolyte. La légende d'un amour interdit, puisque Hippolyte est le fils de Thésée, l'époux de Phèdre. 

Racine écrit la tragédie d'une femme torturée, sans doute coupable mais également frappée par la fatalité. Elle lutte de toute ces forces pour combattre une passion qui la submerge et finit par porter la mort autour d'elle.


Mon avis


Ce n'est pas évident de mettre un avis sur une pièce de théâtre alors je vais essayer de ne pas être brouillon.

Phèdre, fille de Minos et Pasiphae, est l'épouse de Thésée, héros et roi d'Athènes. Elle est amoureuse de son beau-fils, Hippolyte, fils de Thésée et Antiope, reines de Amazones. Phèdre est torturée par cet amour interdit et tente de le cacher jusqu'au jour où elle avoue ses sentiments à Hippolyte.

Si on n'est pas habitué à la mythologie, il possible de s'en mêler un peu les pinceaux entre tous les personnages, leur lien etc. Il ne faut donc pas hésité à retourner en début de livre pour voir qui à quel lien avec qui.

Le personnage le plus intéressant est Phèdre. Elle est assez complexe car d'un côté on a une femme innocente, victime d'une malédiction lancer par Aphrodite sur toute sa famille et d'un autre côté, on a une femme coupable car elle souhaite se venger d'Hippolyte car il a osé la rejeter et pire encore en aimer une autre. 

Les autres personnages aussi important soient-ils dans l'histoire, ils ne m'ont pas vraiment marqués.

Racine a écrit sa pièce de théâtre en alexandrins ce qui peut faire peur de prime abord mais il ne le faut pas.  Cette forme de vers n'apporte pas de lourdeur au texte et va, au contraire, renforcer le côté dramatique de l'histoire.

On se laisse facilement emporter par ces vers qui sont assez poétique et parfois vont être de longs monologues. La plume est donc très belle mais cela n'a pas suffit pour me passionner. 
L'histoire est assez prévisible, il n'y a aucune surprise. On retrouve bien tous les ingrédients qui constitue une tragédie : la mort, l'intervention des dieux, un amour interdit, des personnages torturées et la fatalité.

c'est donc une lecture rapide avec une belle plume et une histoire pas inoubliable...

Extrait de Phèdre:

" Je le vis, je rougis, je pâlis à sa vue;
Un trouble s'éleva dans mon âme éperdue;
Mes yeux ne voyaient plus, je ne pouvais parler,
Je sentis tout mon corps et transir brûler.
Je reconnus Vénus et ses feux redoutables, 
D'un sang qu'elle poursuit, tourments inévitables."

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une vie à t'attendre

Carte sur tables

Ta nouvelle vie commence ici