Téméraire, tome 4 : L'empire d'Ivoire



Auteur: Naomi Novik
Edition: Pocket
Genre: fantasy
année de publication: 2011
nombre de page: 512



Synopsis

Alors que les Aerial Corps de Sa Majesté défendent vaillamment les côtes de l'Angleterre contre les armées toujours plus pressantes de Napoléon Bonaparte, une épidémie redoutable et d'origine inconnue décime les rangs des dragons de combat — confinant en quarantaine les cas les plus désespérés. Seuls Téméraire, le dragon du capitaine Will Laurence, ainsi qu'une meute de ses congénères inexpérimentés semblent échapper au mal et demeurent, de fait, le dernier rempart aérien contre les assauts français.

Une nouvelle fois, Téméraire et Will vont tenter l'impossible afin de sauver leur pays et s'envolent pour l'Afrique, à la recherche d'un remède mystérieux pour mettre fin à cette contagion meurtrière. Le temps presse, et nul ne saurait prévoir les dangers qui les guettent sur le continent noir, ni ceux qui menacent leurs compagnons restés en arrière...

Mon avis

Dans ce quatrième tome, nous retrouvons Téméraire et Laurence pour de nouvelles aventures.

Lorsqu’ils parviennent à atteindre l’Angleterre, ils constatent que tous les dragons meurent l’un après l’autre à cause d’une épidémie.  
Sans grande surprise, ils seront envoyés en mission pour trouver le remède à cette épidémie et sauver les dragons avant que les français ne se rendent compte que l’Angleterre ne peut plus se défendre.

On retrouve le même schéma que dans les trois premiers tomes c’est-à-dire une mission, un voyage et quelques rebondissements pour compliquer un peu leur tâche.
Le fait que l’auteur réitère le même schéma dans ces livres ne m’ennuie pas parce que c’est ce que je recherche dans cette saga.
Les héros partent à l’aventure dans une partie du monde différente à chaque fois. Cela nous permet de découvrir un peu plus l’univers dans lequel ils vivent, les différentes cultures, etc.

Ce que j’aime avec cet auteur, c’est que malgré la découverte d’un nouvel endroit et d’une nouvelle culture car nos amis sont envoyés cette fois-ci en Afrique, elle n’oublie pas pour autant de prendre le temps de nous faire connaitre l’évolution de l’Angleterre que ce soit par rapport à la situation des dragons que la politique.

Le troisième tome abordait de manière fortement intéressante la situation des dragons en Angleterre et notamment sur l’inégalité entre l’homme et les dragons. J’espérais que l’auteur allait amener une évolution sur cette thématique dans ce tome-ci mais elle ne l’a pas fait.
Cela ne m’a pas dérangé car elle a pris le temps de nous dire qu’il n’y a pas lieu de débattre sur les droits des dragons tant qu’on n’aura pas trouvé un remède pour les sauver.
Pour moi, c’est un raisonnement logique et surtout on sait que l’auteur n’a pas oublié les débats ouvert dans le précédent tome alors même qu’il n’y a pas d’évolution à ce sujet dans celui-ci.

Au niveau politique,  on va débattre sur les droits de l’homme et plus précisément sur la traite des hommes.
C’est un sujet fort intéressant car on est confronté aux personnes qui pratique l’esclavagisme, les personnes pour l’abolitionnisme mais également les victimes.
On va donc percevoir une vision vraiment complète de l’esclavagisme dans cet univers.

Quant à la fin de ce tome, il me donne clairement envie de continuer la saga en n’ouvrant de nouveaux débats sur la trahison et le génocide.

L’ensemble de m’a lecture m’a vraiment plus que ce soit sur les thèmes abordés que vis-à-vis des différents protagonistes que l’on suit dans ces aventures et sont toujours aussi géniaux.
J’adore Téméraire et Lawrence mais j’aime tout autant les autres personnages qui les entourent que ce soient les dragons ou les hommes.
On s’intéresse vraiment à eux par rapport à l’aventure qu’ils vivent, aux obstacles qu’ils doivent surmonter mais également par rapport à leurs amours, leurs amitiés et parfois leurs désaccords.

Cette saga m’enchante toujours et j’espère que cela continuera dans le prochain tome J


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une vie à t'attendre

Carte sur tables

Challenge Au fil des saisons et des pages