La vengeance du pardon




Auteur: Eric-Emmanuel Schmitt
Edition: Albin Michel
Genre: contemporain
année de publication: 2017
nombre de page: 336


Synopsis

Quatre destins, quatre histoires où Eric-Emmanuel Schmitt, avec un redoutable sens du suspens psycho- logique, explore les sentiments les plus violents et les plus secrets qui gouvernent nos existences. 
Comment retrouver notre part d’humanité quand la vie nous a entraînés dans l’envie, la perversion, l’indifférence et le crime ?

Mon avis

J’étais très contente de recevoir ce livre comme cadeau car je n’avais encore jamais lu de livre d’Eric-Emmanuel Schmitt.
Ce livre est composé de 4 nouvelles. Je savais donc d'avance que j'allais avoir des histoires courtes où l’auteur devait immédiatement happer l’attention du lecteur.
La première nouvelle « les sœurs Barabin » nous présente des jumelles que les parents ont rapidement dissociées mais ont également portée d’avantage leur attention sur l'une d'entre elle.
La sœur délaissée s’est nourrit toute sa vie d’animosité envers sa sœur. A chaque nouvel évènement de leur vie, elle détestait un plus sa sœur et se remplissait de rancœur et de noirceur. J’ai beaucoup aimé cette nouvelle et la chute est très bonne même si je l’ai senti venir à partir d’un moment.

La seconde nouvelle « mademoiselle Butterfly » nous raconte l’histoire de william, chef d’une banque et au bord de la ruine. On va nous expliquer comment il en est arrivé là et les conséquences que peuvent avoir nos actes même s’ils datent parfois de plusieurs décénnies. J’ai également aimé cette nouvelle et notamment par son alternance entre le présent et son adolescence.
La troisième nouvelle « la vengeance du pardon » nous parle d’Elise qui va régulièrement au parloir pour discuter avec Sam Louis. Elle a besoin de comprendre pourquoi il avait besoin de tuer et pourquoi sa fille. Elle avait besoin d’aller le voir pour pouvoir faire son deuil et passer à autre chose mais surtout il fallait qu’un évènement se passe pour qu’elle soit libérée.
J’ai adoré cette nouvelle qui a une très bonne fin. Pour moi c’est la meilleure des quatre nouvelles de ce livre.

La dernière nouvelle « dessine-moi un avion » est une bonne nouvelle ou l’on suit un Veil homme, Werner et une enfant Béatrice. Ils vont lier une amitié qui au final aura de grandes conséquences sur Werner. Cette nouvelle est sympathique mais moins marquante que les autres.

Chacune de ces nouvelles aborde le même sujet, le pardon et la vengeance. L’auteur nous montre comment les gens peuvent réagir à certaines situations et les répercussions que cela peut avoir. Il nous montre également à quel point notre psychologie est forte et peut nous amener à faire des gestes horribles et destructeurs envers les autres ou nous même.

La morale de ces histoires est intéressante et nous rappelle que la vengeance apporte rarement du bien et que le pardon est beaucoup plus complexe qu’il n’y parait et n’est pas toujours libérateur pour tout le monde.

J’ai beaucoup apprécié la plume de l’auteur qui se laisse lire très facilement. C’était une bel découverte et peut être que je me laisserai tenter par un de ces romans.


Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Une vie à t'attendre

Challenge Au fil des saisons et des pages

Carte sur tables