The revolution of Ivy, tome 2




Auteur: Amy Engel
Edition: PKJ
Genre: Science-fiction, jeunesse
année de publication: 2017
nombre de page: 282


Synopsis

Née pour trahir et faite pour tuer... sera-t-elle à la hauteur ?

J'ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L'homme que j'aime.
Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d'attendre que la faim et la soif et raison de moi. Ou bien qu'une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant... Mais je refuse d'abandonner. J'en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d'agir, enfin.
Bishop me l'avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà e la barrière, c'est encore pire. L'hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l'eau, des vivres, un abri. D'autres condamnés avec lesquels m'allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d'avant, me venger de ceux qui m'ont trahie... ou mener, purement et simplement, la révolution ?
Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.

Mon avis

On retrouve Ivy de l’autre côté de la barrière juste après son expulsion de Westfall. Elle se retrouve toute seule suite à la trahison de sa famille et rejetée par Bishop.
Malgré cela, elle va se battre pour survivre sur cette terre hostile et parviendra même à rencontrer d’autres humains…

Le début est un peu lent parce qu’on est seule avec Ivy et ces pensées qui sont forcément tournées vers les évènements qui l’on amené dans cette situation.
Mais rapidement elle rencontre des nouveaux personnages, l’intrigue se met en place et l’action est à nouveau présente.
Je ne veux pas vous en dire plus, pour ne pas vous gâcher la découverte de cette fin de saga.

Ivy est toujours un personnage que j’apprécie. Elle a continué à être une humaine avant d’être une héroïne. Personnellement, c’est le genre de personnages principaux que je préfère car ils nous ressemblent.
En effet, Ivy est forte mais pas infaillible. Elle a des défauts et des faiblesses mais n’abandonne pas pour pouvoir avancer.
Cependant, j’avoue qu’à un moment dans l’histoire, j’avais envie de la secouer parce que je n’étais pas d’accord avec sa réaction. Mais en-dehors de ce moment-là, c’était un personnage très intéressant à suivre.

Bishop est également resté égale à lui-même et on ne peut que l’aimer. Il en n’est même presque trop parfait.

Quant aux deux nouveaux personnages principaux qu’on va découvrir, je les ai également beaucoup aimés.  Amy Engel arrive à créer des personnages attachants et très humains. On a envie de les suivre et savoir ce qu’il va leur arriver. Impossible de lâcher le livre tant qu’on ne l’a pas terminé.

La fin est très bonne car elle remplit nos espérances mais elle reste prévisible. Lors de la lecture du premier tome, je me doutais déjà que cela se terminerait de cette façon.

Je ressors ravie de cette duologie qui est vraiment une très belle découverte avec de très bons personnages. Le choix de l’auteur de réaliser une duologie me paraît très bien car cela permet d’avoir une saga de qualité sans fioriture ou de longueur qui gâcherait un peu le récit.

Si vous voulez vous plonger dans une petite dystopie, foncez. Vous ne le regretterai pas.


Tome 1 : ma chronique est Ici



Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Challenge Au fil des saisons et des pages

SAGA'SWAP

Les délices de Tokyo