Comme un frère



Auteur : Françoise Bourdin
Edition : Pocket
Genre : contemporain - Drame
Année de publication : 2014
Nombre de page : 134


Synopsis

Il y eut quelques journées que rien ne distingua des autres. 
Un dimanche où Justin porta ses fleurs au cimetière comme à l'accoutumée, une ou deux visites de Marie, une ou deux colères de Nathan. Puis ce fut le mois de mars, blanc d'un givre tardif, tout frileux. Avec ces chevaux encore plus brouillant que d'habitude, rendu braques par l'arrivée du printemps. Nathan et Joaquim avaient vécu leur vie. " Dans un petit village du Jura, plongé dans un profond mutisme depuis l'horrible drame resté à jamais gravé dans les esprits, Sixte rompt le silence, et raconte enfin l'histoire. ¨
L'histoire tragique et bouleversante de deux inséparables frères, Nathan et Joaquim, qui depuis le décès de leurs parents, mènent une existence étrange et isolée, unis par des sentiments violents, et liés par une même grande passion pour les chevaux. Et tandis que rien ne semble pouvoir ébranler la tendre complicité des deux frères, la rencontre avec Marie bouleverse leur vie. Un roman dur et émouvant, qui retrace le destin poignant de deux frère dont l'amour démesuré va, peu à peu, les conduire à leur perte.

Mon avis

C'est le premier livre que je lis de Françoise Bourdin car j'avais très envie de la découvrir. Malheureusement, je n'ai pas vraiment accroché à cette histoire. Lisant un drame, j'attendais beaucoup d'émotions, des larmes, de l'intensité et... rien ne s'est passé...

La relation entre les deux frères, Nathan et Joaquim est très bizarre et on peut même dire anormal. cette relation est tellement anormale qu'il est impossible de se projeter dans cette histoire. 
C'est deux frères s'aiment plus que tout au monde mais il n'arrivent pas à gérer cet émotion et en conséquence cet amour n'est pas beau mais malsain, destructeur tant pour eux que pour leur entourage. 
L'auteur joue vraiment avec la frontière de l'inceste et on ne peut s'empêcher de se poser la question: N'y aurait-il pas plus entre eux que ce que nous livre l'auteure.

Nathan est un personnage très imposant. Il est fort, grand, autoritaire... tout le monde doit faire ce qu'il dit... il n'est pas méchant mais donne une atmosphère assez lourde. C'est exactement le genre de personne que je ne veux pas avoir dans mon entourage parce qu'ils sont assez toxique au final. 

Joaquim est beaucoup plus en retrait, plus doux et fait un peu plus attention à son prochain. Il est totalement sous l'emprise de Nathan et accepte des choses ahurissantes... il en devient fade et j'avais envie de le secouer pour qu'il se réveille...

J'ai eu beaucoup de mal avec la femme de Nathan, Suzanne, car pour moi elle montre une image très négative de la femme. 
Elle aime un homme qui s'en fiche d'elle, elle accepte une vie où elle est rabaissée. ils ne dorment pas ensemble, elle entretient la maison, elle assouvi les besoin de son mari et sinon, elle ne sert à rien et n'a aucune valeur pour son mari. Le vrai problème, c'est qu'elle ne remet jamais en question cette situation, elle l'accepte et ne compte pas se rebeller. 

Sixte est aussi une personne que je ne comprend pas car il accepte cette situation et ne se rebelle pas alors qu'il voit la vie horrible qu'à Suzanne, sa fille.

Quant à Marie, elle montre aussi une mauvaise image de la femme... Bref rien de positif ne ressort. On ne s'attache a aucun personnage. 

La conséquence est qu'au moment du drame, je suis restée insensible. Ce qu'ils leur arrivent est inévitable, triste mais comme je n'aime aucun personnage l'impact sur moi n'est pas très grand...

Ce drame familial n'a pas du tout fonctionné avec moi parce qu'elle n'a pas su me faire ressentir des émotions que l'on attend quand on lit un drame.


Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Une vie à t'attendre

Carte sur tables

Ta nouvelle vie commence ici